Tags

, ,

Les réseaux sociaux en Chine, et oui ils existent !

Quand on pense à la Chine, on pense forcément Communisme et filtrage des données sur internet. Il ne faut pas pour autant s’arrêter à ces idées et aller voir plus loin.

Le partage social est pour l’Empire du Milieu, une tradition que les réseaux en ligne viennent faciliter et accentuer. La population Chinoise, à l’image des Européens ou des Américains, a su laisser entrer Internet dans son quotidien. Voir même d’avantage. En effet, 91% des internautes Chinois se rendent régulièrement sur les médias sociaux. C’est beaucoup, comparé aux USA par exemple, où seulement 67% des internautes utilisent les réseaux sociaux.

Dans ce vaste empire, 44% de la population (très majoritairement citadine) utilisent les réseaux sociaux, soit 597 millions de personnes ! Alors que 50% des citoyens européens sont en moyenne inscrit sur un seul réseau, qui est très largement Facebook, l’internaute chinois est quand à lui relié à 3 réseaux.

Les réseaux sociaux Chinois prédominent

La chine se satisfait pleinement des outils qu’elle se crées.

Weibo s’affirme de loin comme le plus populaire du pays avec 90% des parts de marché locale et déjà plus de 300 millions d’utilisateurs. Ce site de micro-blogging à été lancé en 2009. Son nom complet Sina Weibo signifie littéralement « microblogage nouvelle vague ». Le site se rapproche d’avantage du fonctionnement de Twitter, ainsi que de son interfaceL’idée est de partager des contenus qui nous tiennent à coeur. En revanche, alors que les Européens twittent d’avantage des actualités politiques, sociales et culturels, les Chinois préfèrent quant à eux partager des contenus distrayants sous forme de blagues, d’images ou encore de vidéos.  

weibo_photo_11

Qzone vient quand à lui concurrencer le géant en jouant d’avantage sur la présence à l’internationale.  Il est le réseau social chinois le plus utilisé dans le monde, avec 598 millions d’utilisateurs actifs.

Selon l’étude Brand Report, Qzone arrive même en 4ème position en terme de valeurs d’entreprise, des réseaux sociaux actuels.

Qzone se différencie surtout par un ensemble d’outils offert à l’utilisateur avec un compte unique. Les utilisateurs peuvent accéder à leur compte de messagerie instantanée (QQ) ainsi que leur actualités Qzone, Pengyou (nouveau réseau social du groupe) et compte Weibo (vu précédemment).

Des outils toujours plus reliés, pour rassembler les foules !

Qzone(1)

Enfin vient Renren, (ndlr “Tout le monde”, en chinois). Son intérêt est sa ressemble avec Facebook. En effet, c’est un réseau social orienté étudiant. Très ressemblant au nouveau de son interface, il a les mêmes buts de partage de contenus texte, photo et vidéo avec ses amis. Cependant, le nombre d’utilisateurs du réseau (162 millions) n’égale pas encore celui de Facebook, qui revendique le milliard d’inscrits.

renren

On note également que Facebook, pourtant interdit en Chine, accueille tout de même 631 000 membres chinois !

Alors cette séparation Chine/reste du monde est-elle vouée à perdurer ou nos futurs réseaux sociaux viendront-ils de l’Est ?

Pour plus d’informations sur le sujet :

Le blog du modérateur “Chine : état des lieux des l’internet et des réseaux sociaux”

N’oubliez pas de nous suivre via @lpmd_lyon3 !

Claudia BARGEON

Advertisements